• $8.99

Publisher Description

Pionnier en maints domaines de la logique et de la philosophie – de la connaissance, du langage, des mathématiques, et de la psychologie –, Peirce (1839-1914) est surtout connu pour ses travaux en sémiotique. C’est aussi le fondateur du pragmatisme, l’un des courants philosophiques majeurs de la fin du xixe siècle et du début du xxe. Mais ce pragmatisme est encore méconnu, et trop souvent associé aux deux autres théoriciens classiques du mouvement, William James et John Dewey. Pourtant, à son époque déjà, Peirce l’avait rebaptisé « pragmaticisme », pour se démarquer de la lecture trop matérialiste, utilitariste et moralisatrice de ses sectateurs. Pour lui, le pragmatisme s’entendait surtout non comme une doctrine, mais comme une méthode de clarification conceptuelle, reposant sur une interprétation sémantique et sémiotique de la logique, qui devait, une fois éliminés les faux problèmes de la métaphysique, ouvrir à une nouvelle conception de l’enquête scientifique, de la signification et de la connaissance, au service d’une métaphysique scientifique et réaliste, fortement inspirée de Duns Scot. Le but de cet ouvrage est de dégager trois caractéristiques majeures du pragmatisme peircien : thérapeutique, méthode philosophique de « manipulation des signes », méthode scientifique de fixation des croyances vraies. Là résident la spécificité, l’originalité et la fécondité du pragmatisme peircien, qui interdisent de le confondre avec celui de James ou de Dewey, comme avec le néo-pragmatisme contemporain (Richard Rorty).

GENRE
Non-Fiction
RELEASED
2013
April 4
LANGUAGE
FR
French
LENGTH
143
Pages
PUBLISHER
Collège de France
SELLER
immateriel.fr
SIZE
3.9
MB

More Books by Claudine Tiercelin