• $5.99

Publisher Description

Pretre, historien, romancier et intellectuel nationaliste, l'abbe Lionel Groulx (1878-1967) s'interessait fortement a la survivance des minorites francaises du continent nord-americain. Sa conception ethnoreligieuse de la nation embrassait tous les groupes disperses de l'Amerique francaise. (2) En effet, il est fort revelateur que les deux romans qu'il a rediges, L'appel de la race (1922a) et Au Cap Blomidon (1932), s'articulent respectivement autour des luttes des Franco-Ontariens et des Acadiens. Ecrivain et conferencier prolifique, il a consacre plusieurs textes aux problemes des minorites francaises. D'ailleurs, son oeuvre, tant polemique qu'historique, temoigne d'une volonte constante d'inclure les Franco-Americains dans sa conception de la nation et d'appuyer leur lutte pour la survivance. Groulx fit de nombreux voyages en Nouvelle-Angleterre et dans le Midwest americain pour donner des conferences ou pour participer a des congres. De plus, son fonds d'archives contient un grand nombre de lettres echangees avec la plupart des principaux leaders de la Franco-Americanie. Groulx etait connu, lu et respecte par l'elite franco-americaine, surtout durant l'entre-deux-guerres. Par consequent, son influence sur cette elite, en particulier sur Henri d'Arles (pseudonyme de l'abbe Henri Beaude, ne Beaudet, 1870-1930), Elphege-J. Daignault (1879-1937) et l'abbe Adrien Verrette (1897-1993), etait importante (voir Belanger 2000). Pourtant, comme la plupart des elites canadiennes-francaises de l'epoque (voir Roby 40-79), il avait une vision fortement negative de l'emigration. Historien, Groulx l'aborde dans ses cours et dans ses ecrits pour mieux illustrer les carences du regime de l'Union (1841-1867). Intellectuel engage, il s'attaque a la derniere grande vague migratoire des annees vingt. Dans son esprit, l'emigration procede de causes plongeant leurs racines dans le monde rural. Essentiellement, ce phenomene est la consequence demographique d'une economie rurale en etat de crise permanente. En bonne partie, celle-ci est engendree par un Etat dont l'interet pour l'agriculture est marginal. De plus, une agriculture trop routiniere rend la terre improductive. EnfIn, au point de vue des mentalites, l'emigration est tributaire d'un manque de patriotisme et d'enracinement chez le peuple. Cette lacune est attribuee a l'attrait qu'exercent la ville et les Etats-Unis sur les ruraux, a un gout de l'aventure et a un manque de patriotisme chez l'elite.

GENRE
History
RELEASED
2002
March 22
LANGUAGE
EN
English
LENGTH
40
Pages
PUBLISHER
American Council for Quebec Studies
SELLER
The Gale Group, Inc., a Delaware corporation and an affiliate of Cengage Learning, Inc.
SIZE
241.1
KB

More Books by Quebec Studies