• $11.99

Publisher Description

Giambattista Vico conçoit une nature humaine tripartite. Il désigne la parole comme médiatrice entre le corps et l‘âme ; et la vérité humaine comme convertibilité du verum factum. À l'encontre de l'intellectualisme spéculatif, il découvre une matérialité grossière décisive de la condition humaine propre à son processus évolutif. La praxis s‘installe, ainsi, au centre de sa philosophie comme un avènement sémiotique et historique. En combinant l‘historisation du langage et la lecture de l'histoire, l'objet de cette philosophie devient une plaidoirie en faveur de l‘autodidaxie des nations à édifier des civilisations et de la connaissance de soi comme faiseur de l'histoire de la nation. Selon Vico, l'établissement l'Universel et l'Éternel dans la pensée philosophique du 18e siècle marginalise les dynamiques locales, les corps et les âmes. Afin de combler ce manquement, il crée la notion des modifications des « mentes » en établissant la participation du local et sa temporalité appropriée dans l'universel et l'éternel. La prise en charge de l'intériorité appropriée aux sociétés régule la compréhension des médiations anthropologiques, des forces sémiotiques, ainsi que celle des déplacements des topiques de l'homme à l'acmé de sa civilité. Elle gère la continuité historique des choses humaines en tant que réalisation collective historiée. Conséquemment, le droit édicté selon les « citations des écrivains » court le risque d'opposer l'hégémonie du modèle prétendument universel à l'ordre socialement intériorisé. Néanmoins, l'exigence jurisprudentielle est une pratique de légitimation d'un gouvernement humain qui conserve simultanément la dignité et l'autonomie des nations.

GENRE
Non-Fiction
RELEASED
2018
January 26
LANGUAGE
FR
French
LENGTH
342
Pages
PUBLISHER
Connaissances & Savoirs
SELLER
immateriel.fr
SIZE
1.1
MB