• $9.99

Publisher Description

Lorsque j’arrivais au Cuzco en Novembre 1967, les problèmes de la terre, de la pauvreté, de la domination interne et externe, venaient de se poser une nouvelle fois de manière tragique ; en août, Hugo Blanco, le dirigeant du mouvement paysan de la vallée de la Convención avait été condamné à vingt cinq ans de prison dans une île au large de Lima, et Ernesto Ché-Guevarra venait d’être abattu dans la selva bolivienne. C’était donc la fin du mouvement syndicaliste des paysans du Cuzco et l’échec des Guérillas en Amérique latine. Soucieux de calmer les troubles, et de considérer le problème de la marginalité de la région du Cuzco, le gouvernement Belaunde en 1964, avait mis en route un plan de réformes appuyé par l’A.I.D. et l’Alliance pour le Progrès. Si la loi de Réforme Agraire ne fut appliquée que dans la vallée de la Convención, le gouvernement s’engagea dans un programme de développement rural, d’implantation de certains services et de construction de routes. Tout cela se faisait dans un contexte d’aménagement régional, l’ancienne capitale incaïque venant d’être placée, dans le découpage effectué par l’Institut National de Planification, à la tête de la région Sud-Est (région Sur-Oriente), associant trois départements : deux dans la Sierra, Cuzco et Apurimac, et un dans la Selva, le Madre de Dios. Il s’agissait alors de vérifier deux des hypothèses de l’I.N.P. : le rôle du Cuzco comme pôle de développement et la validité des limites régionales. En fait, la politique réformiste et celle d’aménagement régional dissimulaient mal d’autres objectifs qui étaient l’ouverture du marché de la Sierra aux entreprises commerciales et industrielles de la Côte, elle-même relais du système de domination étrangère, nord-américaine en particulier. De la même manière, on cherchait, sous un prétexte d’intégration d’une région marginale à un espace national de plus en plus homogène, à diffuser le modèle de développement et de culture occidental et urbain, parmi des populations rurales de culture “indigène”. Les buts de notre étude se trouvaient dès lors élargis et rejoignaient ce que nous avons dit précédemment du phénomène de domination. Il devenait intéressant de voir, grâce à l’exemple du Cuzco, s’il pouvait exister des pôles de développement dans un contexte général de domination, et d’essayer de vérifier la théorie de Günder Frank sur « le développement du sous-développement ».

GENRE
Non-Fiction
RELEASED
2014
May 21
LANGUAGE
FR
French
LENGTH
571
Pages
PUBLISHER
Institut français d’études andines
SELLER
immateriel.fr
SIZE
6.1
MB