• $14.99

Publisher Description

"Le rapt du sacré par les hommes, réalisé à travers un matricide historique, politico-symbolique, quotidiennement reconduit depuis des siècles, se révèle être le rapt des Origines. Origine de la Création du monde qu’un Dieu mâle s’approprie — la première sacralité féminine évincée — Origine de l’humanité — la femme-mère niée, supplantée par le père — Origine de la Culture — le féminin rejeté du côté de la nature. Par l’entremise de ce putsch religieux l’homme a détourné à son profit la relation au surnaturel, à l’Ancêtre, jusque-là médiatisée par la mère et incarnée dans l’enfant. Le divin devient le principe fondamental d’un pouvoir discriminatoire à l’égard des femmes : le pouvoir patriarcal. Elles y perdent leur liberté, leur identité culturelle, leur solidarité, leur pouvoir économique et politique. Le rapt des Origines implique la destruction d’une matrice sacrée qui devient une matrice contrôlée par les hommes, une matrice coupable dès lors qu’elle échappe à ce contrôle et une matrice artificielle avec Dieu le-Père-de-la-Technique. La politique patriarcale de nos jours se situe non pas en rupture mais en parfaite continuité historique avec le rapt des Origines et tend seulement à déplacer, au XXe siècle, le matricide originel, du plan imaginaire et religieux, sur le plan scientifique et technologique. C’est la même entreprise, engagée au néolithique, de conquête et de divinisation du pouvoir par identification de l’homme avec l’Origine, qui se poursuit à travers son actuelle tentative de « maîtriser » la procréation — jadis symboliquement confisquée — au moyen des techniques nouvelles de reproduction, comme il a « maîtrisé » scientifiquement le secret de la matière avec la découverte de la fission de l’atome. Depuis le matricide fondateur à l’aube des temps historiques le patriarcat n’a cessé d’asservir et dénaturer la maternité, divisant les femmes non seulement entre elles mais en elles-mêmes, victimes de la logique de mort du système. Retrouver notre liberté, notre solidarité entre femmes, et restaurer le sens du devenir de l’espèce humaine compromis par les guerriers antiques et modernes, ainsi pourrait-on définir les finalités du Mouvement Féministe. Non pas fantasme et nostalgie d’un Âge d’Or révolu, guerre sainte et nouvel Évangile, mais dénonciation d’une imposture culturelle et cri d’alarme avant que l’homme ne vienne à se fondre une fois pour toutes avec l’Origine, dans le chaos nucléaire." S. Blaise

GENRE
Non-Fiction
RELEASED
1989
January 1
LANGUAGE
FR
French
LENGTH
474
Pages
PUBLISHER
FeniXX réédition numérique
SELLER
De Marque, Inc.
SIZE
2.6
MB

More Books by Suzanne Blaise