• $35.99

Publisher Description

La réémergence en France de discours s’inspirant de la biologie pour expliquer les comportements ou certains phénomènes sociaux est prégnante depuis une quarantaine d’années. Elle s’inscrit dans le sillage des progrès enregistrés par les sciences de la vie, mais ne se résume pas qu’à eux. Depuis les années 1970, livres et articles abondent pour annoncer la révision partielle ou totale de nos idées sur l’homme et la société. Le phénomène tient certes à l’apparition de nouvelles vedettes intellectuelles (J. Monod, F. Jacob, H. Laborit, J.-P. Changeux, B. Cyrulnik...), mais aussi à l’engagement de certains intermédiaires culturels (éditeurs, journalistes) pour la promotion de visions biologisantes de l’homme et de la société.
Derrière les enjeux « locaux », liés à l’évolution des sphères intellectuelle, éditoriale et journalistique, la promotion des discours biologisants s’explique aussi par les évolutions idéologiques contemporains, notamment le reflux des pensées critiques à partir de la deuxième moitié des années 1970 et le retour au « sujet » dans les années 1980.

GENRE
Non-Fiction
RELEASED
2014
January 22
LANGUAGE
FR
French
LENGTH
280
Pages
PUBLISHER
Presses Universitaires de France
SELLER
immateriel.fr
SIZE
1.5
MB