• CHF 16.00

Beschreibung des Verlags

Danièle Linhart analyse en quoi la logique du management moderne n’est pas si éloignée de celle qui a prévalu dans le taylorisme. Dans les deux cas – déshumanisation et sur-humanisation – c’est la dimension professionnelle des salariés qui se trouve attaquée.

Désormais le management moderne revendique l’idée que le salarié est avant tout un être humain dont il faut prendre en considération les besoins, les aspirations, comme les faiblesses. Ce livre montre que derrière cette idée louable s’organise en réalité une disqualification des métiers, de la professionnalité, de l’expérience qui tend à renforcer la domination et le contrôle exercés par les dirigeants. Gérer les salariés en fonction de leur seule condition humaine, c’est nier le fait qu’au travail, ils tiennent des rôles, exercent des fonctions dont ils sont les experts et qui mettent des limites à l’envahissement de leur vie personnelle.

GENRE
Sachbücher
ERSCHIENEN
2017
5. Januar
SPRACHE
FR
Französisch
UMFANG
160
Seiten
VERLAG
Eres
GRÖSSE
3.5
 MB

Mehr Bücher von Danièle LINHART