• CHF 11.00

Beschreibung des Verlags

Entre le xive et le xviiie siècle, la lettre est au cœur de transformations qui affectent l’identité individuelle et collective, les formes et les modalités des transactions politiques, et la perception de la réalité. La pratique épistolaire redéfinit insensiblement les sphères du privé et du public, redessine les contours de la domination territoriale, facilite l’émergence de nouvelles formes de relations politiques. Cette enquête collective étudie et replace la « révolution épistolaire », souvent inaperçue, dans l’espace extraordinairement dense des anciens États italiens. Le choix de l’Italie se révèle riche d’enseignements sur la lettre en elle-même, sur les réseaux de correspondance et sur le discours qu’elle véhicule. L’héritage humaniste a favorisé une réflexion sans précédents sur les formes de l’écriture épistolaire. Le caractère composite de ces États, la place qu’y occupent les mécanismes de patronage et de clientélisme, l’extrême volatilité des relations diplomatiques tant internes qu’externes à la péninsule, contribuent à donner aux correspondances un rôle essentiel dans les processus de communication politique et de construction de l’État moderne.

GENRE
Geschichte
ERSCHIENEN
2019
10. Oktober
SPRACHE
FR
Französisch
UMFANG
322
Seiten
VERLAG
Presses universitaires de Rennes
GRÖSSE
5.4
 MB

Mehr Bücher von Sandro Landi, Jean Boutier & Olivier Rouchon