• CHF 15.00

Beschreibung des Verlags

Instant karma !, la chanson de John Lennon résume à elle seule le tournant des années 1970 où se croisent, en Occident, protestation sociale et culturelle, renouveau religieux et fascination pour l’Orient Cette attirance n’est pas nouvelle. Mais avec la contre-culture de cette décennie, elle ne passe plus par une connaissance intellectuelle ou une inspiration artistique, mais par l’adoption de valeurs religieuses et l’expérimentation de leurs pratiques. Quarante ans après, ces mouvements religieux enracinés dans l’hindouisme subsistent encore, et une mosaïque de pratiques dites orientales se répand et alimente la société de consommation : on est entré dans l’ère du Karma Cola, selon G. Mehta, essayiste indienne qui. déjà en 1979, annonçait la globalisation et la commerciali­sation de I’« Orient ». La séduction que suscitent les « spiritualités orientales » s'exprime notamment par le succès de gurus indiens. Parcourant le monde pour propager leur enseignement et transplanter des ashrams, ils ont su créer des mouvements religieux planétaires. En prenant pour cas d'études le Siddha Yoga et les Centres Sivananda de Yoga Vedanta, ce livre offre une analyse inédite de la diffusion des pratiques et des valeurs se référant à l'hindouisme. Il analyse la manière dont ces mouvements religieux acquièrent une dimension transnationale, et l'accueil qui leur est fait en France et en Angleterre. Apparaissent alors les affinités entre hindouisme et renouveau du croire, à travers différentes manifestations : refus des formes extérieures du religieux, spiritualité utilitaire, intériorisation, religion « expérientielle », concordances avec la psychologie. L'engouement persistant pour ces fragments d’« Orient mystique » révèle des caractéristiques de la sensibilité religieuse contemporaine, et conduit à reconsidérer la place de la mystique dans la modernité.

GENRE
Sachbücher
ERSCHIENEN
2020
8. September
SPRACHE
FR
Französisch
UMFANG
232
Seiten
VERLAG
CNRS Éditions via OpenEdition
GRÖSSE
4.4
 MB