• 13,99 €

Beschreibung des Verlags

« Je suis venu à la chanson par hargne.»

Fils de Républicains espagnols « rescapés de Franco » et réfugiés en France en 1939, Leny Escudero est un artiste à contre-courant. En 1962, en pleine vogue « yé-yé », il a vendu 1 200 000 exemplaires de son premier disque qui ne réunissait pas moins de trois succès : Balade à Sylvie, Pour une amourette, Parce que tu lui ressembles.

Rassemblant aujourd’hui ses souvenirs, il prévient : « Je dirai ce que je veux. Pas tout. Jamais tout. Mais ce que je dirai, ce sera ce que j’ai vu de là où j’ai posé mon cul. » Ce qu’il a vu et ce qu’il a vécu, entre ses vingt ans et maintenant, n’est pas commun !

Avant de se retrouver sur la scène de l’Olympia, avant de croiser Yves Montand et Jacques Brel, avant de travailler avec Jacques Canetti et Eddy Barclay, avant de s’asseoir à la table d’Edith Piaf, avant de fréquenter Jean Yanne, Raymond Devos, Félix Leclerc et Fernand Raynaud, avant de se lier avec Georges Brassens et Yves Boisset… Leny Escudero a eu « une autre vie ».

Avant de devenir « quelqu’un qui chante », il a d’abord été « un p’tit gars de Belleville ». Plutôt que la bohème des jeunes artistes, il a connu les affres quotidiennes des prolétaires : manœuvre terrassier, carreleur, artisan à son compte, il a galéré de chantier en chantier. Il le raconte sans nostalgie ni misérabilisme, dans une langue alerte et gouailleuse. Et sa plume sait se faire douce pour évoquer ses amours, ses enfants, ses amis, ses parents, ses potes voyous, ses copains du « bâtiment ».

Car ce « révolté de naissance » n’a jamais cessé d’être tendre. Ses souvenirs sont à son image : à la fois tonitruants et généreux. On jubile !

GENRE
Biografien und Memoiren
ERSCHIENEN
2013
28. März
SPRACHE
FR
Französisch
UMFANG
378
Seiten
VERLAG
Le Cherche Midi
GRÖSSE
1.6
 MB