• 5,99 €

Beschreibung des Verlags

Ce volume collectif est le quatrième publié par le Centre de recherches sur le XVIIIe siècle britannique de l'Université de Lille III. Avec Regards sur l'Écosse au XVIIIe siècle, nous avons voulu aborder un sujet essentiel sur le plan politique et économique : les rapports fluctuants entre l'Angleterre et l'Écosse après l'Union de 1707. Les récits de voyage d'Edward Burte, D. Defoe et S. Johnson, qui correspondent chacun à une optique différente, nous ont permis de mesurer le changement d'attitude des Anglais vis à vis des Écossais, tour à tour barbares, partenaires économiques, rebelles et victimes. Mais les divergences fondamentales, entre les tenants de la dynastie hanovrienne et les fidèles partisans des Stuarts, facilitent l'implantation en France d'un groupe écossais puissant... Nous avons tenu, dans un deuxième temps, à souligner la richesse de la pensée philosophique écossaise, et le rôle novateur d'Hutcheson, Hume et Adam Smith. Nous avons retrouvé la même originalité dans le domaine littéraire et artistique — poésie, roman ou architecture. Mais il est rarement possible de dissocier le fait littéraire de la réalité sociologique qui le sous-tend : le Jacobitisme et la Rébellion de 1745 s'inscrivent en clair, ou transparaissent en filigrane, tout au long de notre enquête. Le volume que nous présentons ici n'a pas la prétention d'être exhaustif, et de couvrir tous les aspects d'un sujet qui s'avère immense. Nous avons privilégié certains d'entre eux, en adoptant une démarche pluridisciplinaire, grâce à la collaboration d'historiens, de philosophes, de spécialistes de civilisation et de littérature. Peut-être ces regards sur l'Écosse permettront-ils au lecteur français de mieux percevoir la complexité de l'histoire, et de la culture écossaises, au XVIIIe siècle, et de prendre conscience de l'étonnante ambivalence des rapports anglo-écossais au cours d'une période mouvante, sous son apparente stabilité.

GENRE
Geschichte
ERSCHIENEN
1978
1. Januar
SPRACHE
FR
Französisch
UMFANG
240
Seiten
VERLAG
Presses universitaires du Septentrion (réédition numérique FeniXX)
GRÖSSE
1
 MB