• 5,49 €

Descripción de la editorial

« Socrate, Homère, Léonard de Vinci, Shakespeare, Molière, Pasteur ou Picasso étaient des « Juifs Errants », tout autant que Spinoza, Freud ou Einstein. Comme les tenants du titre, les célèbres Ahasverus ou Isaac Laquedem, ils ont erré à travers leur inquiétude, ouvrant ainsi de nouvelles voies à l’humanité future. » Si François Ier pousse le paradoxe plus loin que Roger Peyrefitte, c’est pour rassurer Alain Spiraux, en mal de judéité. Une judéité au coefficient très variable, qui se rappelle à lui tant par la bouche des Juifs inconditionnels que par celle des antisémites, avoués ou non. La résurgence actuelle du racisme anti-arabe en France force à se souvenir des récents événements d’Orléans et d’Amiens. Dans les beaux jardins à la française, les fleurs juives n’ont-elles plus à craindre d’être piétinées ? Comment se montrer optimiste quand, du premier venu au Premier ministre, en passant par les professionnels de l’antiracisme, on se contente d’un manichéisme des plus simplistes ! Le raciste, haro sur le baudet, c’est toujours l’autre. Qui n’a pas sa bonne conscience à exhiber ? Nous sommes tous contaminés par cette « vérole de l’âme » qu’est le racisme, répond l’auteur en tendant son livre comme un miroir. Tous à comparer à l’homme en bonne santé de Jules Romains, ce malade qui s’ignore. Pas de thérapeutique collective possible tant que chacun évite de se soumettre à un diagnostic individuel.

GÉNERO
Ficción y literatura
PUBLICADO
1974
1 enero
IDIOMA
FR
Francés
EXTENSIÓN
120
Páginas
EDITORIAL
Julliard (réédition numérique FeniXX)
TAMAÑO
552.5
Kb

Más libros de Alain Spiraux