• 7,99 €

Description de l’éditeur

Résumé :
Alors que son mari devait rentrer d’un séjour au Maroc plus tard dans cette journée fatidique du 28 février 2007, en début d’après-midi, Geneviève Lhermitte décide de mettre fin à ses jours en emportant avec elle ses cinq enfants.
Le 19 décembre 2008, après deux semaines de procès, Geneviève Lhermitte est condamnée par la Cour d’Assises du Brabant Wallon à la réclusion criminelle à perpétuité.
Sur ce quintuple infanticide, l’arrêt de la cour précise que : « (...) ni le lourd passé familial de l’accusée, ni ses sentiments pénibles d’isolement et de dépendance, ni sa fragilité mentale et son état dépressif (...) ne peuvent suffire à expliquer les faits considérés comme (...) particulièrement atroces (...) ».
Geneviève Lhermitte est déclarée pénalement responsable et coupable d’assassinat.
Coupable et responsable ? L’est-elle ? Pour répondre à cette question, il convient de prendre le recul nécessaire, malgré toute l’horreur non contestée des faits. C’est à ce travail que s’est attelée Alessandra d’Angelo dans cet ouvrage qui a l’ambition, en interrogeant toutes les parties et en analysant les archives du procès, de contextualiser le geste posé et, par là, de tenter d’expliquer l’inexplicable.

Auteur :
Juriste de formation, ex-avocate au Barreau de Bruxelles, journaliste d’investigation judiciaire, chroniqueuse radio, conférencière et auteur, Alessandra d’Angelo publie en 2016 Case prison, un jeu d’échecs, un essai sur le sens à donner à l’enfermement. Elle publie la même année Présumé Coupable, une réflexion en filigrane sur l'Affaire Wesphael.

GENRE
Santé et bien-être
SORTIE
2017
15 février
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
144
Pages
ÉDITEUR
Renaissance du livre
TAILLE
899.4
Ko

Plus de livres par Alessandra d'Angelo