• 5,99 €

Description de l’éditeur

Dans ce livre, Sally Price, ethnologue et historienne de l'art, met à plat le statut que revêt l'art dit "primitif" aux yeux de la majorité des publics "éclairés" de l'Europe occidentale et des Etats-Unis. Son étude magistrale, introduite par Federico Zeri puis par Maurice Godelier, s'appuie sur une enquête menée auprès de conservateurs de grands musées, de collectionneurs privés, de marchands d'art et d'ethnologues. Elle prend en compte les travaux de critiques d'art comme William Rubin, Kenneth Clark, Henry Kamer ou René Huyghe. Sally Price approfondit le débat sur la notion d'objet d'art-objet ethnographique en expliquant les mécanismes multiples - des stratégies d'acquisition aux modèles d'interprétation - qui ont permis de mettre en place la déshumanisation de l'Art primitif et de ses créateurs. La lecture de ce texte s'impose pour comprendre les enjeux actuels et le regard porté sur ces arts dits "primitifs" : le succès populaire du musée du quai Branly rend encore plus pertinents ses analyses et commentaires. Avec l'histoire du musée du quai Branly par Sally Price, ils dressent un tableau de ce que Malraux appelait les "arts primordiaux".

GENRE
Arts et spectacles
SORTIE
2017
19 décembre
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
220
Pages
ÉDITEUR
Beaux-Arts de Paris Éditions
TAILLE
1.6
Mo

Plus de livres par Sally Price