• 14,99 €

Description de l’éditeur

La Guyane française est étrangement absente du clan de la francophonie. Elle l'est tout autant de celui de la créolité, alors que le premier roman écrit en créole es l'oeuvre d'un Guyanais. Il faut donc enquêter le long des traces-mémories de ka Guyane : suivre une inscription à moitié effacée à même la terre, le mur du bagne, la page jaunie ;: écouter l'écho lointain du son proféré au temps d'avant celui du souvenir conscient ; suivre la voie de la trace écrite et la voix des ondes sonores que le caillou littéraire lancé répercute là-bas, dans le grand espace de ce territoire sud-américain.

Dépister les marronnages dans les dits et les textes : lire comment le texte guyanais, puis antillais, travaille l'écrit de l'intérieur, lui donne une dynamique subversive, pousse l'élan littéraire dans ses retranchements, fait résonner d'autres langues (orales) au sein même de la langue écrite, pour enfin résister à l'injonction du sens giratoire officiel : on ne tourne plus autour de la France, on s'en distancie, on tente même d'en détourner le sens.

Florence Martin, professeur à Goucher College, Baltimore (Etats-Unis), est chercheur en littérature et cinéma francophones. Isabelle Favre est professeur de littérature française à l'Unviersité du Nevada de reno (Etats-Unis).

GENRE
Professionnel et technique
SORTIE
1970
1 janvier
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
179
Pages
ÉDITEUR
Karthala
TAILLE
3.6
Mo