De la modernité, Rousseau ou Sartre : de la philosophie de la Révolution française au consensus de la contre-révolution libérale

    • 9,49 €
    • 9,49 €

Description de l’éditeur

Couronnant la vaste entreprise de dévoilement de la nouvelle société française qu’inaugurait, en 1972, l’« Être et le Code », achevant le triptyque dont le Capitalisme de la séduction et la Bête sauvage sont les deux premiers volets, Michel Clouscard, avec « De la modernité : Rousseau ou Sartre », s’en prend à ce qui selon lui cimente le consensus idéologique aujourd’hui dominant : le néo-kantisme, récupération et même perversion de la philosophie de la Révolution française. Critique impitoyable de ceux qu’il considère comme les maîtres à penser de ce système : Sartre, leur chef de file, mais aussi Lévi-Strauss, Foucault, Barthes, Lacan, « nouveaux philosophes » et autres vedettes du discours à la manière de Bourdieu ou Baudrillard — Michel Clouscard entend mettre à nu, sur leur propre terrain et avec leurs propres catégories, les fondements d’une pensée devenue commune aux libéraux, sociaux-démocrates, contestataires libertaires. À cette idéologie « contre-révolutionnaire » des nouvelles couches moyennes, il oppose le sens révélé par Rousseau de la modernité pour redécouvrir une subjectivité que le marxisme aurait à son sens trop longtemps écartée et pour définir la philosophie révolutionnaire des alliances antisystème dont il a par ailleurs proposé la stratégie politique. Michel Clouscard nous expose ce qu’il estime être la première philosophie de la crise généralisée : revenir aux sources de la Révolution française pour dépasser la « civilisation » pourrissante du libéralisme social libertaire.

GENRE
Essais et sciences humaines
SORTIE
1985
1 janvier
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
281
Pages
ÉDITIONS
FeniXX réédition numérique
TAILLE
1,4
Mo

Plus de livres par Michel Clouscard