Description de l’éditeur

À la fin de la guerre fédérale des états-Unis, les fanatiques artilleurs du Gun-Club (Club-Canon) de Baltimore sont bien désoeuvrés. Un beau jour, le président, Impey Barbicane, leur fait une proposition qui, le premier moment de stupeur passé, est accueillie avec un enthousiasme délirant. Il s'agit de se mettre en communication avec la Lune en lui envoyant un boulet, un énorme projectile qui serait lancé par un gigantesque canon ! Tandis que ce projet inouï est en voie d'exécution, un Parisien, Michel Ardan, un de ces originaux que le Créateur invente dans un moment de fantaisie, et dont il brise aussitôt le moule, télégraphie à Barbicane : « Remplacez obus sphérique par projectile cylindroconique. Partirai dedans »… Avec ses personnages parfaitement campés, son humour toujours présent,  De la Terre à la Lune est une des grandes oeuvres de Jules Verne, une de ses plus audacieuses anticipations

GENRE
SF et fantasy
SORTIE
1905
24 mars
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
230
Pages
ÉDITEUR
Public Domain
TAILLE
172
Ko

Avis d’utilisateurs

Rafale4444 ,

Excellent

Mon premier e-book. Voir même mon premier vrai livre tout court. (Hors livres de collège, etc...)

J'ai cru ne pas arriver à accrocher vers les débuts, tant chaque détails sont eux même détaillés.
Malgré tout, quand on connais l'histoire de cet ouvrage il aurait été insultant envers son auteur de ne pas le continuer et fermer le livre tout simplement.
Finalement la magie a opérée.
Jules VERNE nous tient en haleine jusqu'à la dernière page. Ce livre, pardon, ce "chef d'œuvre" est un parfait régal pour l'imagination de notre cerveau.

Lulueclair ,

Comme d’habitude une œuvre d’art de Jules Vernes.

Juste super malgré des fautes d’orthographe et des oublis de lettres.

ptilucany ,

Tout ça pour ça

Une belle promesse quand connaît le sujet de l’histoire, mais au final beaucoup, beaucoup...... beaucoup de spécificités techniques, une histoire qui du coup avance quasiment pas, et le tout pour un final décevant.... à moins que le but soit de se laisser à penser aux voyageurs quant à leur sort...
Bref c’est mon deuxième Jules Verne, j’ai préféré cent fois voyage au centre de la terre, celui la étant un peu barbant sans que ça en vaille la peine.

Plus de livres par Jules Verne