• 4,49 €

Description de l’éditeur

J'ai vécu Mai 68 au comité d'occupation de la Sorbonne à Paris au milieu des militants politiques.
De nouveaux concepts se mettaient en place. L'esprit de Mai a inspiré ma vie.
J'ai ressorti les archives de mes documents conservés depuis cinquante ans.
Au fil de mes cahiers, j'avais noté divers éléments. J'ai fait des bilans après 10, 20, 30, 40 ans.
En 5 décennies, j'étudie l'évolution de notre société jusqu'aux luttes du printemps 2018.
Gaelle Kermen

Ce qu'en dit Pierrick Tillet sur Yetiblog

"S’il m’a été donné de lire quelque chose de dense, de vivant, d’irrésistible et de réellement enthousiasmant en ce cinquantenaire de Mai 68, c’est bien le livre de Gaëlle Kermen : Des pavés à la plage : Mai 68 vu par une jeune fille de la Sorbonne.
En mai 68, compagne d’un militant révolutionnaire, Gaëlle Kermen (Marie-Hélène Le Doze), 22 ans, s’est retrouvée propulsée à la trésorerie du Comité d’occupation de la Sorbonne. C’est donc de l’intérieur que nous allons assister – “participer” –, cinquante ans après, à la formidable ébullition de ce mois ébouriffant.
L’ouvrage de Gaëlle Kermen n’a rien de la thèse universitaire ou de la réflexion politique nostalgique. Il tient plutôt du journal de bord d’une jeune fille, bien peu politisée au moment des faits et qui ne semblait en rien prédestinée à devenir une ” activiste révolutionnaire” :
« J’avoue ne pas avoir compris grand-chose aux différences entre les groupuscules qui s’agitaient alors, tous dissous le 12 juin 1968. Je n’ai pas participé à leurs combats, mais, par un concours de circonstances, j’ai été un de leurs témoins directs. »
Une “activiste révolutionnaire” diablement sympathique
En réalité, comme beaucoup de ces contemporains d’alors, Gaëlle Kermen s’est laissée embarquer (au su de son plein gré !) dans l’incroyable effervescence libératoire de cette époque. Effervescence qu’elle nous fait partager avec un rare talent de conteuse dans un texte entrecoupé de notes prises au vif de l’action et d’extraits au jour le jour du quotidien Combat très engagé dans le mouvement. Bref, c’est comme si on “y était”.
On est loin , très loin des récits stéréotypés et caricaturaux que nous ont livrés les médias lors de ce cinquantenaire, {...}. Le livre de Gaëlle Kermen ne s’arrête pas à la seule description de la période des “évènements”. Tous les dix ans, l’auteure a scrupuleusement fait le point sur l’évolution de l’esprit et des acteurs de Mai 68.
Mieux, elle prolonge sa réflexion par une longue mise en perspective avec la période actuelle sans dissimuler son envie urgente de voir éclore un Mai 18 et d’y participer, à 72 ans révolus, avec la même furieuse ferveur. Car non, et c’est la leçon de cette histoire, tous les acteurs de Mai 68 n’ont pas sombré et retourné leur veste {...}. Sacrifiant plans de carrière et sécurité bourgeoise, ils ont préféré satisfaire leur inextinguible appétit de liberté.
Finalement, la cerise sur le gâteau de ce livre foisonnant, vivant, excitant, c’est qu’en plus son auteure nous apparaît comme diablement sympathique."

Ce qu'en dit Pascal de Toulouse
"J'ai beaucoup aimé ce livre singulier sur mai 68. Le récit m'a complètement plongé dans l'ambiance vécue par cette jeune fille, fine observatrice auprès des principaux acteurs de ce grand moment de l'histoire. Ce témoignage est prenant, bienveillant et documenté. L'auteur s'est appuyé sur ses propres notes datées de l'époque ainsi que sur d'autres documents archivés par ses soins. Lorsque vous tournerez la dernière page de ce livre, vous ne verrez plus jamais mai 68 de la même façon. C'est ce que je ressens."

GENRE
Biographies et mémoires
SORTIE
2018
26 août
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
234
Pages
ÉDITEUR
Marie-Helene Le Doze
TAILLE
491
Ko

Plus de livres par Gaelle Kermen