• 15,99 €

Description de l’éditeur

Pourquoi la France, hier " fille aînée " de l'Eglise qui, au XXe siècle, ne compte-t-elle plus de grands intellectuels catholiques? Pourquoi l'Eglise, qui a formé des générations de militants pour la politique ou le syndicalisme, a-t-elle perdu aussi ses grands mouvements de jeunes et d'adultes qui voulaient, à la fois, changer la France et rechristianiser le pays ? Pourquoi la France n'ordonne plus qu'une centaine de prêtres par an, au lieu de mille avant les années 60 ?
Henri Tincq retrace l'histoire des quarante dernières années du catholicisme français: crise des intellectuels, crise des militants, crise du clergé, crise des fidèles, crise du dogme et de la norme. Les crises du catholicisme sont les symptômes d'une société française également malade. Les religions peinent à y trouver leur place. Les " absolus " religieux irritent. On ne retient du discours de l'Eglise que les interdits sur la contraception, l'avortement, le préservatif...
L'Eglise connaît une traversée du désert qui risque de durer longtemps. Comment retrouver une crédibilité intellectuelle, renouer le dialogue avec le monde politique, artistique, médiatique, scientifique ? Comment être davantage présente au monde, audible et pertinente ? L'Eglise n'a d'avenir que si elle redevient une force de proposition, d'accueil et de tolérance dans un monde de violences et de conflits.

GENRE
Politique et actualité
SORTIE
2003
7 mai
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
304
Pages
ÉDITEUR
Calmann-Lévy
TAILLE
814.7
Ko

Plus de livres par Henri Tincq