• 5,99 €

Description de l’éditeur

L'assassinat sauvage d'une vieille femme dans un petit village du Finistère ...

Après une longue période professionnelle dans les Stups à Nice (voir Mortels Trafics), Léanne vient d'être nommée à la tête de la Police judiciaire finistérienne, quand le sauvage assassinat d'une vieille dame, Corentine Ledantec, trouble la quiétude de la commune de Combrit en Pays bigouden. Qui pouvait en vouloir autant à cette nonagénaire, certes fielleuse ?
L'enquête est confiée à la commandant qui lance les investigations avec des méthodes déroutant parfois ses collègues, mais pour elle, nécessité fait loi. Épaulée par ses amies de jeunesse - Élodie, devenue médecin légiste, et Vanessa, psychologue dans la police nationale - Léanne devra démêler l'écheveau des haines larvées qui animent les malfrats les plus retors comme les gens sans histoires.  Suspense, action, Bretagne et musique sont au cœur de cette intrigue inspirée de faits réels, qui met à nouveau en scène le personnage de Léanne, héroïne de Mortels Trafics (Prix du Quai des Orfèvres 2017, 120 000 exemplaires vendus), pour le premier tome d'une série qui s'annonce tout aussi passionnante que les précédents ouvrages de l'auteur.

Pourquoi la vieille dame a-t-elle été tuée ? Qui sont les assassins ? Découvrez cette formidable enquête pleine d'action et de suspense qui met en scène la commandant Léanne en Pays Bigouden !

EXTRAIT

Ce fut encore agacée par la discussion que Léanne enfila la tenue de protection qu’elle compléta d’une charlotte, de gants et de surchaussures. Spécialisée dans les stups pendant de nombreuses années, elle n’avait pas trop l’habitude de ce déguisement. Là où certains voyaient une tenue de cosmonaute, elle avait l’impression de se cacher dans un préservatif géant. Elle s’énerva sur la fermeture de la combinaison avant que la glissière accepte de se fermer.
Elle s’approcha enfin de la maison. Il s’agissait d’un pavillon à un étage, bordé par un jardinet d’une dizaine de mètres de large. L’accès à l’habitation se faisait soit par une porte centrale, desservie par un escalier en façade, soit sur le côté, en passant par la cave puis un escalier intérieur.
Elle prit par l’entrée principale. Un vestibule desservait sur la gauche une cuisine, sur la droite, une salle à manger avec à l’arrière un coin salon, ce fut là qu’elle trouva le gros de la troupe.
Le corps était étendu sur le sol, face contre terre.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Pierre Pouchairet, c'est un style singulier, un sens du récit, une certaine poésie et toujours des surprises dans la narration. - Ouest-France

Un polar percutant, au beurre salé et aux embruns, rythmé comme un bon vieux rock, trois filles attachantes et motivées dans une intrigue menée de main de maître ! - Psycho_Pat, Quatre Sans Quatre

Pierre Pouchairet sait ménager ses effets et maintenir le suspense. Langue simple, dialogues vifs et réparties parfois cinglantes, tout est là pour que les pages se tournent vite [...] Il y a la Bretagne, ses paysages, son climat et ses habitants. Très bon tout cela. Vivement la suite ! - Blog Lyvres

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre Pouchairet s'est passionné pour son métier de flic ! Passé par les services de Police judiciaire de Versailles, Nice, Lyon et Grenoble, il a aussi baroudé pour son travail dans des pays comme l'Afghanistan, la Turquie, le Liban… Ayant fait valoir ses droits à la retraite en 2012, il s'est lancé avec succès dans l'écriture. Ses titres ont en effet été salués par la critique et récompensés, entre autres, par le Prix du Quai des Orfèvres 2017 (Mortels Trafics) et le Prix Polar Michel Lebrun 2017 (La Prophétie de Langley). En 2018, il a été finaliste du Prix Landerneau avec Tuez les tous...mais pas ici.

GENRE
Policier et suspense
SORTIE
2018
17 août
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
320
Pages
ÉDITEUR
Editions du Palémon
TAILLE
1.3
Mo

Plus de livres par Pierre Pouchairet