Description de l’éditeur

Immédiatement après la capitulation du 8 septembr 1760, par laquelle la Nouvelle-France passait au pouvoir de l’Angleterre, une paix profonde régna dans tout le Canada. À part les dévastations commises dans le gouvernement de Québec, que des armées ennemies avaient occupé pendant deux années, tandis que la capitale avait été deux fois assiégée, bombardée, et presque anéantie, rien ne semblait indiquer dans les autres parties de la province que l’on sortît d’une guerre sanglante et désastreuse. Réfugiés sur leurs terres, les habitants se livraient à l’agriculture, autant pour réparer leurs pertes que pour s’isoler de leurs nouveaux maîtres. Il leur restait bien encore l’espoir que la France ne les abandonnerait pas et qu’elle se ferait rendre ses colonies après la cessation des hostilités ; mais cette dernière illusion devait bientôt s’évanouir par le fait du honteux traité de Versailles de 1763, dont le contrecoup vint douloureusement vibrer au Canada comme le glas funéraire de la domination française en Amérique.

GENRE
Histoire
SORTIE
1895
1 janvier
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
323
Pages
ÉDITEUR
Public Domain
TAILLE
242.4
Ko

Plus de livres par Joseph Marmette