• 15,99 €

Description de l’éditeur

Turin, dans un futur proche. Giovanni Ceresa est professeur de lycée et s’occupe de son père, qui n’a plus toute sa tête. C’est du reste le cas de nombreux habitants, qui perdent peu à peu la mémoire et ne se soucient plus que de survivre dans une ville envahie par des bandes de clochards violents et par les jeunes marginaux d’une secte apocalyptique dont fait également partie Carla, la sœur de Giovanni. Pour ne pas perdre la mémoire à son tour et sur le conseil de son ami Winnie, Giovanni tient un journal dans lequel il note tout ce qu’il vit, et jamais ne se sépare d’un magnétophone qui lui permet d’enregistrer chaque conversation. Winnie est la seule personne sur laquelle il peut compter et à qui il peut se confier. Mais ne lui fait-il pas trop confiance? Ne se laisse-t-il pas manipuler par quelqu’un qui s’inquiète curieusement de son sort, alors que celui des autres l’indiffère? Au terme d’une immersion dans sa propre mémoire et dans les rues d’une ville qui, comme tout le pays, semble plongée dans une véritable guerre civile, Giovanni n’aura d’autre choix que de se confronter à ses découvertes.



'Dystopie' à la Orwell inspirée par L'Enfer de Dante, La fin des jours est un roman haletant qui n’oublie jamais de poser des questions actuelles : qu’est-ce qu’un individu et que valent les libertés individuelles? Existe-t-il encore une société et une sphère publiques? Peut-on accepter une forme de contrôle social ou devons-nous nous défendre pied à pied?

GENRE
Romans et littérature
SORTIE
2012
13 avril
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
308
Pages
ÉDITEUR
Editions Gallimard
TAILLE
972.7
Ko

Plus de livres par Alessandro De Roma