• 4,49 €

Description de l’éditeur

Un spectre hante les Français  : le déclin. La baisse relative du potentiel brut de la France est indéniable à mesure qu’émergent d’énormes masses démographiques et que, de plus en plus lourd, pèsent des économies en plein essor. 1% de la population mondiale, 5% du PIB global. Cette situation engendre deux réactions psychologiques opposées. Un auto-dénigrement masochiste et, à l’inverse, une extrême fierté nationale qui vit comme une revanche chaque succès, fût-il éphémère, comme si l’angoisse du déclin s’en trouvait momentanément apaisée.

Pourtant les atouts restent colossaux  : un espace considérable avec une zone économique maritime de 11 millions de Km2, des industries très performantes (aéronautique, nucléaire, tourisme)  ; des résultats brillants dans l’exportation du luxe et des savoir-faire agroalimentaires. Un rayonnement architectural, littéraire et cinématographique. Au sein de l’Union Européenne, la France contribue puissamment à l’élaboration et à l’adoption de normes et de standards mondiaux conformes à ses intérêts et adaptés à ses capacités.

Les compétences sont donc là. L’esprit d’entreprise n’est pas éteint. L’aptitude à l’innovation reste considérable. Beaucoup dépend d’une cohérence administrative et gouvernementale susceptible de surmonter les blocages ici, d’accommoder, là, les divisions, d’en finir avec des pratiques et des organismes périmés. Affaire d’État  ? Non, plutôt d’état d’esprit, sans doute insuffisamment insufflé dans la formation des futurs responsables. Si elle entend maintenir son rang et accroître sa prospérité, la France n’a d’autre choix que la qualité des entreprises, la cohérence des choix et la cohésion des décisions.

Comme les autres nations historiquement dominantes, la France est prise dans le bouleversement de la redistribution de la puissance dans l’âge de l’information-communication. Il appartient aux citoyens de choisir des dirigeants à la hauteur des enjeux. C’est cela gouverner  : maintenir le bon cap dans la tourmente pour atteindre les bons ports.


Agrégé et docteur habilité en histoire contemporaine, directeur de recherches à Paris 3 Sorbonne Nouvelle, François Géré fut rédacteur aux Cahiers du Cinéma (1978-83). Après avoir reçu aux États-Unis puis en France une formation en physique des armes nucléaires et des missiles balistiques, il entre à la Fondation pour les études de défense nationale (1988). Conseiller technique au Secrétariat général de la défense nationale puis maître de recherche au centre d’études stratégiques de l’École polytechnique, il a été professeur invité à l’université Johns Hopkins de Washington DC. (1994-95). Directeur de séminaire à l’École de guerre, il crée en 2001 l’Institut Français d’analyse stratégique (IFAS).

Il a publié notamment La guerre psychologique, La réserve et l'attente, avenir des armes nucléaires, La sortie de guerre (Economica, 1997, 2001, 2002), Pourquoi les guerres  ?, La nouvelle géopolitique (Larousse, 2003, 2012), Iran, l'Etat de crise (Karthala, 2009), Dictionnaire de la désinformation (Armand Colin, 2012).

Spécialiste de la Chine et de l’Iran, il se consacre à l’étude de la pensée stratégique contemporaine, tout en restant un cinéphile passionné.

GENRE
Essais et sciences humaines
SORTIE
2015
30 octobre
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
40
Pages
ÉDITEUR
Uppr Editions
TAILLE
1.8
Mo

Plus de livres par François Géré