• 8,99 €

Description de l’éditeur

« Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu’un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s’y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d’eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent. Imaginez qu’en Extrême-Aval ait été formé un bloc d’élite d’une vingtaine d’enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueule, leur vie durant, le vent jusqu’à sa source, à ce jour jamais atteinte : l’Extrême-Amont. Mon nom est Sov Strochnis, scribe. Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m’appelle aussi Golgoth, traceur de la Horde, Arval l’éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l’azur à la cage volante. Ensemble, nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuses. Je vous parle au nom de la trente-quatrième : sans doute l’ultime. »

GENRE
SF et fantasy
SORTIE
2012
4 octobre
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
590
Pages
ÉDITEUR
La Volte
TAILLE
2.2
Mo

Avis d’utilisateurs

M(°_°)M ,

Un roman qui a du souffle !

Une fresque grandiose dont on ne peut décrocher. À la fois exercice de style et narration à plusieurs voix, l'auteur y relate une quête grandiose dans un univers atypique mais très complet et cohérent.
L'histoire passionne mais la richesse lexicale impressionne encore plus. Le livre regorge d'une flopée de termes rares, vieillis, de patois, d'argot ou encore de fauconnerie. Sans parler de tous les néologismes savoureux construits sur la thématique du vent. Elle pourra toutefois rendre ardue la lecture à ceux qui n'ont pas le goût des mots. C'est un livre qui se mérite et les définitions ou recherches sur Internet à un tapotement de là sur version numérique sont bienvenues !

kklburu ,

Pas fan du genre à priori

Il faut se donner la peine de rentrer dedans, car c’est gros, parfois austère, mais même pour un lecteur comme moi qui n’est pas fan du genre, ce fut un grand moment.
Il y a plusieurs niveaux de lecture, comme souvent, mais vous pouvez prendre beaucoup de plaisir en lisant tout simplement, sans vous poser trop de questions métaphysiques.
J’ai adoré, ce livre m’a marqué.

mortavil ,

Chœur de voix sous le vent

Remonter le vent pour en trouver l’origine.
L’idée est magnifique et la narration formidable.
Rarement j’aurai eu autant de mal à décrocher d’un livre.

Plus de livres par Alain Damasio