• 9,99 €

Description de l’éditeur

Une violoniste virtuose commande à un peintre brisé le portrait du magnat des finances qui a tué son fils. Elle veut déchiffrer sur son visage la marque de l’assassin. Pour cautériser ses propres blessures, elle ouvre grand la porte de la maison des chagrins dont personne ne sort indemne. Un thriller viscéral qui conduit chaque être vers ses confins les plus obscurs.
Par l’auteur de La Tristesse du samouraï (Prix du Polar Européen 2012 du Point et finaliste du prix polar SNCF 2013), déjà vendu à plus de 76 000 exemplaires en France.

GENRE
Romans et littérature
SORTIE
2013
4 septembre
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
478
Pages
ÉDITEUR
Actes Sud Littérature
TAILLE
2
Mo

Avis d’utilisateurs

Glopglopgege ,

Un enchevêtrement d'histoires trop complexe !

Oui, c'est intelligent, c'est savamment construit, il y a de très belles descriptions de personnages et de situations, mais... Quelle complexité de l'intrigue, vraiment très très difficile à suivre ! Il faudrait une page pour situer les personnages en début de bouquin. J'ai dû attendre les 3/4 du livre avant de commencer à comprendre qui etait qui et qui avait fait quoi ! C'est vertigineux, trop alambiqué comme construction. Il est épuisant d'assurer de s'y retrouver .... J'aurais eu besoin de beaucoup plus de mémoire vive ! J'ai préféré de loin la tristesse du samouraï qui déjà n'était pas simple.

Plus de livres par Víctor del Árbol