Description de l’éditeur

Lille connaît durant la première moitié du XIXème siècle une série de crises qui fragilisent son économie déjà déclinante depuis la fin de l'ancien régime. Les pouvoirs publics locaux, devant la faiblesse des rentrées fiscales, entreprennent peu de travaux publics et la cité semble se scléroser à l'heure où la plupart des grandes villes françaises connaissent pourtant un développement démographique et économique sans précédent. En outre, l'enserrement de Lille dans des remparts vieux de 150 ans contribue à ce déclin.

Deux phénomènes vont pourtant permettre à cette dynamique de s'inverser. Tout d'abord, l'industrie textile lilloise connaît à la fin des années 1840 un essor considérable qui enrichit la ville et amène au sein de l'élite lilloise un nouveau genre de décideurs, plus entreprenants, qui réussissent à imposer l'idée d'une annexion des communes voisines malgré l'hostilité que le projet rencontre initialement. Le Génie militaire notamment agit comme une puissante force conservatrice en demeurant obnubilé par des objectifs de défense nationale en partie archaïques car fondés sur les fortifications bastionnées telles que les a imposées Vauban deux siècles auparavant et dont l'utilité décroît à mesure que l'artillerie se développe.

Une fois l'agrandissement acté, les pouvoirs publics mettent en place une politique massive de modernisation de la ville axée sur les besoins de l'industrie, ouvrant ainsi une période de prospérité inédite pour la ville. Celle-ci s'accompagne d'un renforcement de l'inégalité tant géographique qu'économique à Lille.

GENRE
Histoire
SORTIE
2012
19 décembre
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
122
Pages
ÉDITEUR
Jonathan Cortet
TAILLE
10.4
Mo

Avis d’utilisateurs

Chareg ,

J'A-DORE

Ouvrage de référence. A lire et relire.

Clmisen ,

Il était une fois Lille

Excellent livre. J'ai beaucoup aimé les remerciements.