• 0,99 €

Description de l’éditeur

Un livre qui sent le souffre. Qui se lit en deux heures brûlantes, d'un trait. D'ailleurs, pas de chapitres, rien que ces paragraphes découpées comme on fait au cinéma, plan-séquence, cadrage, scénographie, gros plan, voix.

Trois personnages, dont un qu'on ne fait qu'apercevoir à la fin. Les autres ne comptent pas. 

L'auteur a 18 ans.

Donc, une fille, deux garçons, une histoire d'amour et évidemment qui finit mal. Sauf que derrière il y a la guerre, les blessés, l'absence et l'incertitude. 

C'est bien la fin d'un monde. La fin de l'ordre bourgeois, les amours réglementées, et comment les corps y mettent le feu.

Raymond Radiguet meurt deux ans plus tard, en 1923. L'oeuvre s'arrête en une poignée de livres. Elle nous dérange encore. Une littérature est née, qui reprend pour notre monde moderne la subversion essentielle. 

Le diable au corps : pas une ride. 

FB

GENRE
Romans et littérature
SORTIE
2011
5 mars
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
160
Pages
ÉDITEUR
Publie.net
TAILLE
824.7
Ko

Avis d’utilisateurs

Sophie philbert ,

Le diable au corps

Très belle histoire. Je conseille ce livre

Ouloulouxxx ,

Arnaque....

Il est indiqué que le livre fait 160 pages , une fois l'achat effectué, il y en 460.....😒

Plus de livres par Raymond Radiguet