Le funéraire, une autre « première ligne ‪»‬

Description de l’éditeur

La crise sanitaire provoquée par le Covid-19 a fait sortir bon nombre de « premières lignes » dans l’espace public : éboueurs, caissières, agent·es d’entretiens, routiers, personnels soignants, surveillant·es pénitentiaires… mais aussi professionnels du secteur funéraire.
En effet, l’entrée en scène du virus a entravé et transformé les conditions de traitement des défunts et la prise en charge des familles. Partout les opérateurs funéraires se sont préparés à la survenue d’un pic de mortalité et ont inventé en situation des protocoles techniques pour gérer le risque lié à la menace de contamination.

Mais le coronavirus n’a pas seulement révélé les contraintes quotidiennes d’un métier opérant en coulisse. En contrepoint, certaines évolutions initialement inscrites dans la lente temporalité de la sociologie du funéraire s’accélèrent, comme la dématérialisation de la relation de service, la personnalisation de l’hommage, ou encore la hausse de la crémation.

GENRE
Essais et sciences humaines
SORTIE
2020
19 juin
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
8
Pages
ÉDITIONS
PUG - Presses universitaires de Grenoble
TAILLE
379,4
Ko

Plus de livres par Pascale Trompette & Victor POTIER