• 10,99 €

Description de l’éditeur

Dans le contexte de la Réforme catholique des XVIe et XVIIe siècles, le réaménagement des sanctuaires des églises devient l'un des programmes artistiques et religieux majeurs de l'époque moderne. L'édification de maîtres-autels monumentaux, associant peintures et sculptures dans une structure architecturale surmontant la table de l'autel et le tabernacle, vient manifester de façon spectaculaire la validité des principales croyances de l'Église menacées par « l'hérésie » protestante: présence réelle de la divinité dans le Saint Sacrement, culte des images, intercession des saints, validité des reliques, nécessaire médiation du clergé, etc. À travers l'étude du cas de Paris, où s'édifient durant la première moitié du XVIIe siècle plus d'une soixantaine de retables monumentaux, ce livre se propose d'aborder et de croiser certaines des déterminations fondamentales d'un tel objet: le maître-autel en tant que lieu de réalisation et de communication de la présence divine, en tant qu'objet « théorique » que se disputent discours religieux des clercs et discours professionnel des architectes, en tant qu'objet de perception et de dévotion pour les fidèles, en tant que « système d'images » producteur de discours et d'interprétations, en tant qu'objet d'investissements sociaux, et enfin en tant qu'objet matériel.

GENRE
Arts et spectacles
SORTIE
2013
8 février
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
370
Pages
ÉDITEUR
Presses universitaires de Provence
TAILLE
17.1
Mo

Plus de livres par Claude Simon & Frédéric Cousinié