• 16,99 €

Description de l’éditeur

« N’est-il pas inévitable que dans une pareille cité l’esprit de liberté s’étende à tout ? Que le père s’accoutume à voir son fils comme son égal et à redouter ses enfants ? Le fils à être l’égal de son père et à n’avoir ni respect ni crainte pour ses parents, parce qu’il veut être libre ? »
Non, ce n’est pas un écrivain moderne qui écrit cette phrase, c’est Platon. Les enfants grecs n’étaient peut-être pas si loin des nôtres…
Pourtant, on relèvera sans doute ici des différences surprenantes. Un auteur de l’époque révèle d’étranges pratiques alimentaires du nourrisson : « Comme les nourrices, en mâchant sa nourriture, tu lui en mets un peu dans la bouche, mais toi-même tu en as déjà avalé le triple. » Que faudra-t-il enseigner à cet enfant ? « Je conseillerais aux jeunes gens, dit un autre, de consacrer un certain temps aux enseignements scientifiques, mais de ne pas laisser leurs dispositions naturelles se dessécher là-dessus. » Et que penser quand on voit le sage Socrate pousser vivement son voisin pour qu’un bel adolescent vienne s’asseoir près de lui ?
Après le citoyen grec, puis la femme grecque, il était temps de s’intéresser à l’enfant grec. On découvrira ici sa vie depuis la naissance jusqu’à l’âge adulte, mais aussi le parcours du combattant de la future mère et les cas de conscience des pères ; et on révisera au passage bien des points qu’on croyait connaître, comme l’éducation et la pédérastie.

Danielle Jouanna, helléniste et historienne, a déjà publié plusieurs essais : Aspasie de Milet (2005, prix Diane Potier-Boès de l’Académie Française), L’Europe est née en Grèce (2009), ainsi que, aux Belles Lettres, Les Grecs aux Enfers (2015) et Rire avec les Anciens (2016).

GENRE
Histoire
SORTIE
2017
14 avril
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
280
Pages
ÉDITEUR
Les Belles Lettres
TAILLE
3.2
Mo

Plus de livres par Danielle Jouanna