• 8,99 €

Description de l’éditeur

L'idée répandue selon laquelle les Évangiles seraient la source de l'antijudaïsme est largement mise à mal dans cet ouvrage. Avec précision et clarté, à partir d'une étude approfondie des textes mêmes, Frédéric Manns démontre combien le christianisme plonge ses racines dans l'immense terreau du judaïsme, en est l'héritier et le prolongement, qu'il est fallacieux et stérile d'opposer le Dieu du premier Testament à celui du Nouveau.

Trop peu de de chrétiens savent que, depuis Vatican II, l'Église proclame clairement que son identité chrétienne est reçue du peuple juif, reconnaît qu'Israël reste le peuple élu et admet largement la judéité de Jésus.

Mais pour l'auteur, l'Église doit aller plus loin : ainsi revient-il sur la mission de peuple juif dans le dessein de Dieu, une urgence selon lui. Comment juifs et chrétiens vivent-ils ce vis-à-vis permanent? Que signifie pour l'Église le rappel incessant du premier Testament à ceux qui prétendent vivre le Nouveau? Si Jésus est le point de jonction des deux communautés, il les divise également. Une déchirure dont il tente de donner les sens.

Frédéric Manns conclut sur une lecture critique des lettres de Paul et des Évangiles, reprenant avec saint Jean l'affirmation sans appel: "Le salut vient des juifs." Une profession de foi pleine d'espérances et de promesses.

GENRE
Religion et spiritualité
SORTIE
2014
16 octobre
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
321
Pages
ÉDITEUR
Presses de la Renaissance
TAILLE
2.1
Mo

Plus de livres par Frédéric Manns