Description de l’éditeur

Ce recueil de nouvelles ( ou lettres) d’Alphonse Daudet a été publié chez Hetzel en 1869 . Le premier charme de ce recueil est de restituer les odeurs de la Provence et d’y camper des personnages pittoresques : le curé gourmand, l’amoureux, le poète, le berger, le joueur de fifre, les voyageurs de la diligence… Dans ce recueil, Daudet parvient aussi à allier tendresse et malice. Il se moque avec gentillesse des manies d’un pape avignonnais, des douaniers paresseux , d’un prêtre épicurien, ou d’une femme légère…Ces récits vous transporteront dans un univers poétique, léger, plein de tendresse et de malice, qui sent bon la lavande ! Des petites histoires pour se ressourcer au chant des cigales et à l'ombre des oliviers.

GENRE
Romans et littérature
SORTIE
1869
1 janvier
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
199
Pages
ÉDITIONS
Public Domain
TAILLE
151,6
Ko

Avis d’utilisateurs

Lumi...Air ,

Les lettres de mon moulin. Alphonse Daudet

J'ai bien aimé. L'écriture est belle. Le vocabulaire est recherché. Les temps du passé parfaitement utilisés. Quel plaisir de lire ce vrai ét bon Français. Que la Provence est chaude et vivante ainsi racontée.

Plus de livres par Alphonse Daudet