• 5,49 €

Description de l’éditeur

Édition enrichie (Préface, notes, commentaires sur l'œuvre, chronologie et bibliographie)

Aux morts de 1871 à tous ceux qui, victimes de l’injustice sociale, prirent les armes contre un monde mal fait  et formèrent, sous le drapeau de la Commune, la grande fédération des douleurs, je dédie ce livre.
Jules Vallès.

Toute la vie de Vallès est tendue vers la Commune. Lorsque les insurgés s’emparent de Paris, il devient maire du XIXe arrondissement. Le lendemain de l’insurrection, il est condamné à mort par contumace. Son journal, Le Cri du peuple, est interdit. Dans ce troisième volume autobiographique, après L’Enfant et Le Bachelier, l’auteur montre son héros, Jacques Vingtras, sur les barricades, dans le feu de l’action, au milieu des morts et des blessés. Son écriture rapide, sa vision fulgurante des scènes de combat, font de ce livre le cri de la Commune. Jules Vallès mourut, épuisé, à cinquante-trois ans, en murmurant : « J’ai beaucoup souffert. »

Préface, commentaires et notes de Roger Bellet.

GENRE
Romans et littérature
SORTIE
2012
6 avril
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
416
Pages
ÉDITEUR
Le Livre de Poche
TAILLE
981.8
Ko

Plus de livres par Jules Vallès