• 7,99 €

Description de l’éditeur

2033.

Une guerre a décimé la planète. La surface, inhabitable, est désormais livrée à des monstruosités mutantes. Moscou est une ville abandonnée. Les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain, où ils ont tant bien que mal organisé des microsociétés de la pénurie.

Dans ce monde réduit à des stations en déliquescence reliées par des tunnels où rôdent les dangers les plus insolites, le jeune Artyom entreprend une mission qui pourrait le conduire à sauver les derniers hommes d'une menace obscure... mais aussi à se découvrir lui-même à travers les rencontres improbables qui l'attendent.

Nombre de mythes accompagnent l'univers du métro dans toutes les grandes villes.

Dmitry Glukhovsky en fait un thriller fantastique inoubliable, traduit dans le monde entier, qui s'est vendu à plus de 2 millions d'exemplaires.

GENRE
SF et fantasy
SORTIE
2016
25 janvier
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
640
Pages
ÉDITEUR
L'Atalante
TAILLE
4.3
Mo

Avis d’utilisateurs

flocoq ,

Bon livre de SF

Ok, ce n'est pas le mieux écrit mais il vous emporte dans son univers sombre, froid et désespéré jusqu'à la fin. Un bon roman post-apocalyptique qui ne se lâche pas facilement. Tout particulièrement pour les fans du jeu vidéo. Le métro de Moscou ne m'a jamais semblé aussi proche.

Gogozbrother ,

Un chef d'œuvre

Artyom est un jeune homme vivant sous terre, dans le métro moscovite, comme 40 000 autres humains qui se sont réfugiés là après avoir été chassés de la surface 20 ans plus tôt par une guerre nucléaire. Jusqu'au jour où une nouvelle forme de monstres mutants, les "noirs", apparaissent près de la station d'Artyom, VDNKh. Ce dernier décidé alors de traverser tout le métro et ses dangers pour rejoindre Polis, sorte de capitale, pour obtenir de l'aide contre cette nouvelle menace.
Dans le monde de Métro, chaque station est devenue une sorte de petit pays, avec chacune une culture et un fonctionnement différent. L'auteur va ainsi, au fil du voyage de son héros, en profiter pour dénoncer des actions et comportement du monde qui l'entoure, depuis le fanatisme religieux jusqu'au racisme, en passant par divers autres thèmes passionnants à suivre.
Artyom est au départ un garçon naïf, qui va apprendre à ses dépends à connaître les vices et les défauts de l'humanité. Cette démarche ma rappelle beaucoup elle de Voltaire dans "Cindide", mais transposée dans un futur dystopique et lugubre.
C'est un livre qui parle de tolérance, de religion, d'extrémisme politique, de guerre et j'en passe en bref, je recommande vivement.
Impossible aussi de ne pas recommander le jeu vidéo adapté de ce roman. Même si imparfait, il adapte bien la plupart des situations pour en retirer les mêmes messages et la même fin grinçante que l'œuvre originale. Bref, lui aussi est très intéressant.

Plus de livres par Dmitry Glukhovsky