• 6,99 €

Description de l’éditeur

La Turquie moderne, contemporaine, dans sa force et ses ruptures, ses permanences et ses turbulences. 

Un an après le premier volume, c'est la même diversité et la même âpreté que nous propose Canan Marasligil, qui choisit, présente et traduit cette suite organisée de textes tous inédits jusqu'ici en français.

On y retrouvera deux auteurs d'importance, Perihan Mağden et Barış Bıçakçı. Mais aussi une interprète de jazz, Şirin Soysal, sur les rapports musique et littérature dans la poésie turque, et à nouveau le photographe Erinç Salor, pour accompagner Esra Almas dans une réflexion sur la ville et l'eau, via les "vapur" du Bosphore. L'immigration turque en Europe occidentale est présente avec la voix forte d'Aslı Tohumcu, qui n'avait jamais été traduite en français. Et une autre voix féminine, celle de Seray Şahiner, pour décrypter la condition des femmes dans la Turquie d'aujourd'hui via une suite de récits incisifs et durs ("À l'attention des dames"). Et c'est du côté de l'homosexualité et de sa réception que nous entraîne Perihan Mağden.

Alors, dans cet ensemble se croisent récits, fictions, réflexions, accompagnés de photographies et de textes dits à haute voix (iPad seulement) – faisant de "Meydan|La Place" un univers de lecture en soi.

Qu'on ne cherche pas l'exotisme : c'est du monde en partage qu'il est question, de notre commun présent. Canan Marasligil est accompagnée d'une autre traductrice, Claire Simondin, et de l'essayiste Esra Almas pour la composition de ce qui est dès maintenant une passerelle de référence, un ouvre-frontières.

Un travail remarquable de positionnement pour chacun et chacune de ces auteurs d'aujourd'hui, replacés dans l'histoire d'une littérature majeure, où on croisera aussi bien Nazim Hikmet qu'Orhan Pamuk.

Merci aussi de rendre visite au site dont Canan Marasligil accompagne le chantier Meydan : meydanlaplace.net, et qui en inclut les prolongements. 

'La géographie est le nom de ceux qui couvrent le sol / et rester demande du courage / Avec mes morts je suis restée dans ma géographie [...] Avec ma vie je suis restée dans ma géographie / afin d'écrire ma propre histoire', écrit Karin Karakaşlı, une des grandes voix accueillies ici – et c'est bien cela qui ici nous rassemble.


 

FB

 

GENRE
Romans et littérature
SORTIE
2013
3 avril
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
214
Pages
ÉDITEUR
Publie.net
TAILLE
10
Mo

Avis d’utilisateurs

Spontesua ,

Magnifique travail

Lecture passionnante !

Plus de livres par Canan Marasligil