Description de l’éditeur

Cet essai constitue une trilogie poursuivant une réflexion commencée dans «Souffrance d’enfance» portant sur l’inconscient dans la mythologie Grecque et dans « Les refus de la réalité» portant sur nos mauvais mécanismes de défense.

Face à la dureté de la vie dans la précarité source de tant de conflits, le MAL trouve à existé grâce aux faiblesses de l’homme. C’est de la fragilité de l’esprit et de la chair dont il est question. Diverses excuses surgissent des divers malgré soi à l’origine du MAL. 

Au moyen âge,  c’est par nature, bien malgré eux que les hommes succombent aux tentations nées de l’envie, de la jalousie, de la colère,  de l’orgueil, de la luxure, de l’avarice, de la voracité, de l’acédie. Les êtres humains sont des pêcheurs. 

Pour d’autres, ils ne sont que l’objet de leurs problématiques enfantines non résolues qui oeuvrent dans leur inconscient et dont ils se défendent mal. 

Pour d’autres, ils ne sont l’objet que de leur immaturité psychique conséquence de la maltraitance psychique ordinaire qui les laissent à la merci d’une pensée réduite au binaire radical niant l’importance du doute créatif.

Pour d’autres, ils ne sont que l’objet de leurs déficits physiologiques et organiques. 

L’auteur propose une nouvelle formation complémentaire de la jeunesse qui ne nie pas la fragilité humaine mais qui permette de réfléchir sur ces soi disant malgré soi pour mieux affronter le MAL. 

Cette lente mentalisation a pour but de renforcer la capacité de résister aux régressions propre à l’immaturité et d’éviter le recours automatique à la facilité d’une pensée d’exclusion et d’élection propre à la pensée binaire radicale infantile. 

Ce gai savoir augmente le sentiment de sa liberté intérieure, le sentiment de sa dignité d’être soi parmi les autres, en s’adaptant à la réalité au fil des jours.

Vous trouverez une illustration de cette démarche sur les sites de l’auteur:
www.mythologie-maltraitance.com 

GENRE
Professionnel et technique
SORTIE
2015
19 septembre
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
515
Pages
ÉDITEUR
THOMAS
TAILLE
3.6
Mo

Plus de livres par Henry Thomas