• 19,99 €

Description de l’éditeur

De Toutânkhamon à Horemheb se pose le problème de la transmission du pouvoir. Au début de la XIXe dynastie, Séthi Ier rétablit une royauté héréditaire, garante de la stabilité de l’État égyptien et la légitimise, en présentant son fils – le futur Ramsès II – comme le dauphin. Au tout début de son règne, le roi consolide la position de l’Égypte au Proche-Orient et dans les territoires localisés à l’ouest du Delta. Il manifeste également sa volonté de renouveau : en moins de dix ans, Séthi Ier fait construire plusieurs temples prestigieux, comme la « salle hypostyle » de Karnak et sa forêt de 134 colonnes. Sa tombe, innovante à bien des égards, est la plus grande de celles qui ont été aménagées dans la Vallée des Rois. Il fait, de plus, restaurer les monuments de ses prédécesseurs, notamment en Nubie, où l’hégémonie égyptienne est affermie par la création de nouvelles villes. En étudiant les sources contemporaines, Julie Masquelier-Loorius met en évidence l’importance cruciale du règne de Séthi Ier, qui a aujourd’hui tendance à être occultée par l’éclat du règne suivant. Grand stratège militaire, il est un digne successeur de Thoutmosis III. Il est aussi un roi bâtisseur, dans la lignée d’Amenhotep III. Sa consolidation de l’État et sa politique de grands travaux créèrent les conditions d’une réelle prospérité économique et d’un véritable foisonnement intellectuel et culturel de la société égyptienne. Sans la politique mise en œuvre par son père, Ramsès II n’aurait pas été cet illustre pharaon à jamais associé à la postérité de la civilisation égyptienne.

Création Studio Flammarion Détail d’une statue en granodiorite de Séthi Ier à genoux provenant d’Abydos, Égypte, règne de Séthi Ier (1294-1279 av. J.-C.) © The Metropolitan Museum of Art, Dist. RMN-Grand Palais / image of the MMA

GENRE
Histoire
SORTIE
2013
6 février
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
495
Pages
ÉDITEUR
Pygmalion
TAILLE
15.4
Mo