• 19,99 €

Description de l’éditeur

L'autonomie est aujourd’hui la priorité des politiques sociales, le maître-étalon de la vulnérabilité des publics dans nos sociétés compétitives, et l’ambition de toute mesure d’accompagnement. Il faut que l’individu sorte de sa dépendance – ce négatif de l’autonomie – pour devenir, enfin, « autonome ». Le modèle est si communément admis qu’on ne le questionne plus. Il existe pourtant d’autres approches. Cet ouvrage propose un retour critique sur le couple autonomie-dépendance qui forme le socle inconscient des politiques sociales, et un tableau des alternatives qui s’expérimentent aujourd’hui. À partir d’études de cas, nous mettons en évidence plusieurs paradoxes de l’autonomie, entre injonctions politiques et aspirations des publics à l’autodétermination. Nous explorons ensuite des pratiques issues de la société civile : dans les squats ouverts, les mouvements coopératifs, chez les « Makers » ou la communauté d’Emmaüs émergent des modes de solidarité et d’échange inédits, où l’autonomie n’est plus conçue comme un envers de la dépendance, mais comme la liberté de choisir ses interdépendances.

GENRE
Essais et sciences humaines
SORTIE
2018
21 novembre
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
306
Pages
ÉDITEUR
Presses Universitaires du Septentrion
TAILLE
4.8
Mo