• 4,99 €

Description de l’éditeur

Tout le monde savait. Tout le monde se doutait. Beaucoup de gens avaient leur petite idée de ce qui pouvait m’arriver dans l’intimité du foyer. Les coups, la violence banalisée, les humiliations quotidiennes… Tous les invariables de cette vie qui n’en est pas vraiment une. Un jour, pour qu’il ne nous tue pas, je l’ai tué.
 
Depuis cette nuit-là, celle du 13 mars 2016, le sommeil ne m’a plus jamais trouvée.
 
Je pense à mon procès. Ces cinq jours devant la cour d’assises de Chalon-sur-Saône, au cours desquels la société va me demander de raconter mon histoire. C’est encore un combat entre lui et moi.
 
Est-il possible qu’on me comprenne ? Vais-je être écoutée, ou entendue ? Est-il encore capable de me faire du mal, de m’envoyer finir ma vie en prison ?
 
Dès l’âge de douze ans, Valérie Bacot connaît la peur et l’emprise auprès de Daniel, son beau-père, son violeur, puis son mari et proxénète. Elle raconte ici sa vérité, celle de la tyrannie quotidienne et de l’abandon.

GENRE
Politique et actualité
SORTIE
2021
12 mai
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
208
Pages
ÉDITIONS
Fayard
TAILLE
1,5
Mo

Avis d’utilisateurs

JDRM86 ,

Bravo Me BACOT👏

Un ouvrage éprouvant émotionnellement tant cette femme a subi les pires atrocités... l’amour pour ses enfants est le fil conducteur. En Espérant que ce livre puisse aider ces femmes en danger...

polette01 ,

Émouvant et tragique

Comment de nos jours une histoire pareil peut elle encore exister… votre témoignage Valérie libérera bon nombre de femme qui vive encore des drames tel que le vôtre malheureusement. Beau combat que vous mener jnespere que votre voix portera loin et longtemps !!

Katibulle ,

Que dire ...

Comment qualifie ce livre qui raconte l'horreur vécue par l'auteure. Un témoignage qui j'espère ouvrira les yeux à ceux qui ne disent rien et qui procurera la honte à ceux qui ne protègent pas. Je suis heureuse que la justice ne vous ai pas infligée de peine supplémentaire et vous souhaite de vivre de la façon que vous espérez. Merci pour ce partage et pour cette force de vie.