• 6,49 €

Description de l’éditeur

« Le roi Salomon suppliait l’Éternel de lui accorder “un cœur intelligent”.
Au sortir d’un siècle ravagé par les méfaits conjoints de l’efficacité technologique et de la ferveur idéologique, cette prière a gardé toute sa valeur.
Dieu cependant se tait. Il nous regarde peut-être, mais Il ne nous répond pas, Il ne sort pas de son quant-à-soi, Il n’intervient pas dans nos affaires. Il nous abandonne à nous-mêmes. Ce n’est ni à Lui ni à l’Histoire, délégitimée par un siècle d’horreurs commises en son nom, que nous pouvons adresser notre requête avec quelque chance de succès, c’est à la littérature. Sans elle, la grâce d’un cœur intelligent nous serait à jamais inaccessible. Et nous connaîtrions peut-être les lois de la vie, mais non sa jurisprudence. »

Tel est le postulat d’Alain Finkielkraut. Pour s’interroger sur les rapports de l’homme avec ce qui l’entoure, il a choisi neuf livres : La Plaisanterie de Milan Kundera, Tout passe de Vassili Grossman, l’ Histoire d’un Allemand de Sebastian Haffner, Le Premier Homme d’Albert Camus, La Tache de Philip Roth, Lord Jim de Joseph Conrad, les Carnets du sous-sol de Fédor Dostoïevski, Washington Square de Henry James, Le Festin de Babette de Karen Blixen.
Pour sa nouvelle grande œuvre personnelle depuis L’Imparfait du présent (Gallimard, 2002), Alain Finkielkraut nous redit combien, par essence, la littérature est essentielle au déchiffrement des énigmes du monde. Combien elle demeure le meilleur rempart contre les idées reçues et les certitudes. Combien les écrivains et leurs œuvres modifient nos existences, façonnent nos vies, réorganisent notre perception des êtres, des valeurs, du présent ou de l’avenir.

GENRE
Romans et littérature
SORTIE
2009
26 août
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
288
Pages
ÉDITEUR
Stock
TAILLE
562.8
Ko

Avis d’utilisateurs

Nicolas7898 ,

Un grand homme

Un immense penseur, un homme d'une intelligence prodigieuse que seul les haineux qui ne savent que détester l'autre, peuvent critiquer. Cet homme est aujourd'hui immortel.

Parisien 7544 ,

Pour vous rafraîchir la mémoire

Ce pays(la France)mérite notre haine : ce qu’il a fait à mes parents fut bien plus violent que ce qu’il a fait aux Africains. Signer Alain Finkielkraut

Dans un entretien accordé au journal israélien Haaretz 17 novembre 2005

Plus de livres par Alain Finkielkraut