• 8,99 €

Description de l’éditeur

Outrageusement belle, championne des Droits de la femme, prônant l’amour libre et la libération totale de l’individu, première femme « broker » à Wall Street, associée de Vanderbilt, fondatrice — à New-York — d’un journal ayant atteint 100.000 exemplaires, candidate à la Présidence des États-Unis contre le Général Grant et obtenant 5 % des voix, alors que les femmes n’ont pas encore le droit de vote, féministe, socialiste, spirite, Victoria Woodhull fut l’un des personnages les plus populaires des États-Unis à la fin du XIXe siècle. Tout roman paraîtrait pâle à côté d’une telle biographie, pleine d’actions violentes et passionnées, dominées par un courage et une personnalité hors du commun. Sortie du ruisseau, Victoria Woodhull fit tout ce qu’elle avait décidé de faire, sans jamais faillir. À travers elle, nous passons du XIXe siècle et de la naissance des États-Unis, à l’Amérique et l’Europe modernes. Surnommée « la reine des putes », « Madame Satan » ou « la Scandaleuse » par la presse d’alors, elle n’en a pas moins enthousiasmé et fasciné pendant des années toutes les élites d’Europe et d’Amérique, en défendant l’indéfendable, les causes les plus impopulaires et les plus dérangeantes. Victoria a payé le prix des pionniers : celui de l’oubli. l’Amérique pudibonde a voulu la gommer de son histoire. Et pourtant, quelle vie, quelle action ! Ce livre fait revivre un personnage qui est allé jusqu’au bout de ses convictions, et qui a profondément imprimé sa marque sur l’histoire et les comportements de son époque.

GENRE
Romans et littérature
SORTIE
1979
1 janvier
LANGUE
FR
Français
LONGUEUR
452
Pages
ÉDITEUR
FeniXX réédition numérique
TAILLE
2.6
Mo

Plus de livres par Nicole Blondeau & Jean-Paul Feuillebois