• £6.99

Publisher Description

L’auteur de cette étude, Zachary C. Xintaras, est convaincu que Le Christ en croix sur panneau qu’il a vu dans une collection privée est celui cité par Eugène Delacroix dans une liste manuscrite trouvée dans un cahier de voyage en Afrique (Chantilly, Musée Condé, MS 300, folio 161).

A. Robaut le mentionne dans son inventaire au no. 1699 sans référence à sa source le datant de 1840 et précisant qu’il appartenait à M. Dumas père. Tout ceci est inexact, comme le prouve l’ensemble des documents recueillis qui seront dévoilés dans cet ouvrage. Le tableau ne figure dans aucun inventaire des oeuvres de Delacroix.

Dans cette étude, après un descriptif du panneau retrouvé, l’auteur trace l’historique du sujet et indique les points communs et les modifications par rapport au tableau de Rubens Le Christ en croix – Recommandant sa mère à St Jean. Ce tableau perdu nous est connu grâce à la gravure de Jacob Neeffs. L’auteur examine aussi 19 détails qui caractérisent l’oeuvre et découvre un phénomène unique dans l’Histoire de la Peinture concernant la représentation du Christ sur la croix. Il s’agit du fait que l’artiste montre le Christ vivant avec corps entaché de sang. Pour commettre cet anachronisme et le répéter quatre fois Delacroix a

certainement été influencé par le Christ en croix sculpté par son ami Auguste Préault (cf. Journal, Plon, 1996, p. 132). Une autre caractéristique, unique je crois chez Delacroix à son époque, est sa pratique de mettre un "clair" sur le bout de nez. Dans notre panneau il le répète cinq fois. Le tableau retrouvé présente le Christ avec un corps éblouissant de

lumière et agonisant sur la croix. Depuis sa première peinture religieuse (Le Christ devant Caïphe, 1818) jusqu’à sa dernière (Tobie et l’Ange, 1863), Delacroix a peint plus de 150 pièces religieuses sans compter 50 projets inexécutés. C’est dans la Bible qu’il a trouvé une mine inépuisable de sujets pour stimuler son imagination (cf. Journal, p. 75). Dans un prochain livre l’auteur présentera ses réflexions concernant Delacroix et la Religion. Au terme de cette longue recherche il n’hésite pas à nommer Delacroix peintre – prédicateur, vocation à laquelle il a cru dans sa jeunesse. (cf. Journal, p. 427)

GENRE
Arts & Entertainment
RELEASED
2018
April 24
LANGUAGE
FR
French
LENGTH
132
Pages
PUBLISHER
Books on Demand
SIZE
1.4
MB

More Books by Zachary C. Xintaras