• £2.99

Publisher Description

Benjamin Perrin, Invisible Chains: Canada's Underground World of Human Trafficking, Toronto, Viking, 2010, pp 320. En 1999, Condition feminine Canada faisait preuve d'avant-garde en commandant trois etudes sur la traite des etres humains au Canada (1). Le sujet etait alors nouveau. Il faisait meme sourire : il ne pouvait pas y avoir de traite d'etre humain au Canada, entendre l'eselavage, parce que l'eselavage avait ete eradique depuis longtemps. Pourtant la communaute internationale se mobilisait en reponse a la reerudeseenee de ce phenomene mondial. En 2002, le Canada signait le Protoeole additionnel a la Convention des Nations Unies contre la criminalite transnationale organisee visant a prevenir, reprimer et punir la traite des Personnes, en particulier des femmes et des enfants (2). Le legislateur canadien a ensuite modifie la Loi sur l'immigration et la protection des refugies (3) et le Code criminel (4) pour y inclure une infraction sur la traite d'etre humain. Les medias rapportent de temps a autre des cas de traite au Canada (5). Il est toutefois difficile de chiffrer cette realite souterraine. Le Departement d'Etat des Etats-Unis considere le Canada comine un pays de destination, de transit ou meme comme un pays d'origine dans le domaine de traite d'etre humain pour des fins de prostitution ou de travail force. Il juge aussi que le Canada ne fournit pas tous les efforts pour enrayer ce phenomene (6). Un ouvrage s'est penche sur le phenomene de la traite d'etre humain au Canada.

GENRE
Professional & Technical
RELEASED
2011
February 1
LANGUAGE
EN
English
LENGTH
15
Pages
PUBLISHER
McGill Law Journal (Canada)
SIZE
253.9
KB

More Books by McGill Law Journal