• 5,99 €

Publisher Description

Une jeune femme s'aventure en Afrique du Sud sans se douter de ce qu'elle va découvrir, tant sur elle-même que sur les réalités qui entourent les safaris...

C'est avec une parfaite inconnue, moi, que je m’envolais pour l’Afrique du Sud. Le mode aventure était enclenché, les safaris m’attendaient. Le voyage a très vite pris un tout autre tournant. Ma précieuse et très chère insouciance m’a poussée dans les bras d’un homme armé. J’étais face à mes désillusions. J’étais confrontée au racisme, à l’extrême pauvreté et à l’indifférence des passants. Je réalisais brutalement que l’utopie que je m’étais créée était loin de refléter la réalité ségrégationniste et meurtrière d’un pays profondément inégalitaire. Mes convictions venaient d’être violemment bousculées et c’est raciste que je me découvrais et me détestais. Pourtant, malgré une paranoïa grandissante, mon insouciance me rattrapait et m’exposait à nouveau à des risques considérables.

Racisme, inégalités, indifférence, meurtres, ségrégations, pauvreté... Suivez la narratrice de ce témoignage interpellant dans sa découverte d'une réalité désenchantée qui bousculera vos certitudes une par une !

EXTRAIT

Mes parents commençaient donc à avoir l’habitude des idées farfelues de leur gamine de 20 ans – et plus toutes ses dents. Ma mère entreprit des enquêtes approfondies sur ledit pays à coup de « Afrique du Sud risques » « infos gouvernementales Afrique du Sud » et ne tarda pas à découvrir la position de leadership de l’Afrique du Sud en termes de criminalité. Johannesburg, ville dans laquelle j’atterrissais, était l’une des villes les plus dangereuses au monde, où la violence et le crime étaient devenus anodins. Ces mises en garde m’ont peu effrayée. De toute façon, si l’on regarde le site du ministère des Affaires étrangères, il est rare de trouver un pays considéré comme « sur », et la meilleure contre-attaque que j’ai trouvée fut : « la France n’est pas non plus un pays “safe”, il n’y a qu’à voir le nombre d’attentats ces dernières années ». Argument imbattable ressorti à chaque confrontation. J’étais loin de me douter que ces statistiques, ce pourcentage de morts par an n’étaient pas seulement des chiffres entreposés les uns à côté des autres mais une réalité effrayante à laquelle j’allais me confronter.
Je n’étais donc pas vraiment inquiète à l’idée de partir. Au contraire, j’envisageais même de pimenter ce voyage en nous déplaçant en stop. Ma co-voyageuse a tout de suite freiné mes envies en brandissant ces fameuses statistiques et m’assurant qu’il valait mieux rester prudentes. Partiellement raisonnée, je m’étais faite à l’idée que le stop ne serait pas pour cette fois. Seul le risque inhérent au pays devenait une valeur ajoutée, une nouvelle occasion de jouer avec les limites, avec mes propres peurs. Un ensemble de risques qui apparaît si lointain qu’il est amusant d’en toucher les frontières. J’ai toujours eu cette irrésistible envie du « plus », sans que la raison ne refrène jamais mes envies. Je ne m’étais encore jamais brûlée, ce qui ne m’aidait pas à retirer ma main de l’eau bouillante.

À PROPOS DE L'AUTEUR

À tout juste 21 ans, Caroline Ciancia termine une licence de Droit mention Science Politique. Par goût de la compétition, c’est dans le sport et les voyages qu’elle satisfait ses besoins de sensations fortes, jusqu’à en subir les conséquences lors de ce voyage en Afrique du Sud. De cette expérience naît un besoin vital d’écrire, témoigner, déverser sur le papier son surplus d’émotions.

GENRE
Fiction & Literature
RELEASED
2019
June 12
LANGUAGE
FR
French
LENGTH
118
Pages
PUBLISHER
Le Lys Bleu Éditions
SIZE
575.1
KB