• $169.00

Descripción de editorial

« Il ne faut pas longtemps pour que l’œil humain s’accommode aux ténèbres. »


Chef d’œuvre de Peter Nádas - dix-huit ans d’écriture, plus de cinq ans de traduction, une centaine de personnages, tout à la fois chaos total et structure absolue -, Histoires parallèles faisait scandale en Hongrie avant même sa publication et paraît à présent dans le monde entier.

Balayant soixante ans d’une Europe livrée aux remugles de l’Histoire et aux bouleversements de la société, le livre fait se côtoyer les époques dans un écho sans cesse démultiplié. La barbarie nazie résonne, répercutée à l’infini, d’histoire en histoire, les corps se libèrent parfois, la parole demeure souvent trompeuse, le sexe entravé débonde dans l’ombre, impudique et brut. Mystérieux et complexe, le roman fonctionne comme une chambre d’écho, traversée de stridences et de grondements, Nádas joue de la langue comme d’une flûte à serpents, et le lecteur, tour à tour fasciné, épuisé, révulsé, est toujours irrésistiblement attiré par son chant complexe et puissant. Ambitieux, exigeant, profond et brûlant, le texte de Nádas crée un monde à la fois palpable et insaisissable, apparemment anarchique, mais infiniment structuré, irrémédiablement clos et démesurément libre.

Péter Nádas est néà Budapest en 1942. A l’âge de dix-neuf ans, il débute des études de journalisme et de photographie. Entre 1965 et 1969, il est employé en qualité de rédacteur dans un magazine de Budapest. 1965 est aussi l’année au cours de laquelle ses premières histoires sont publiées dans le journal littéraire Uj Irás. Romancier, essayiste, dramaturge, sa réputation est immense et internationale. En 1995, son œuvre est récompensée par le Prix de la littérature européenne, auparavant décernéà Doris Lessing, Milan Kundera ou Marguerite Duras. En France, les éditions Plon ont publiéLa Fin d’un roman de famille (1991, premier tome de la trilogie formée avec Le livre des mémoires et Histoires parallèles), Amour (2000), un recueil de nouvelles intituléMinotaure (2005), série d’histoires courtes rédigées entre 1960 et 1970 qui font appel aux mythes et aux légendes. Mais c’est Le livre des mémoires, publié en 1998 et prix du meilleur livre étranger l’année suivante, qui a fait le tour du monde et rassemblé partout critique et public autour de lui.

GÉNERO
Ficción y literatura
PUBLICADO
2012
marzo 15
LENGUAJE
FR
Francés
EXTENSIÓN
409
Páginas
EDITORIAL
Plon
VENDEDOR
Interforum, S.A.
TAMAÑO
3.8
MB

Más libros de Péter Nádas