• € 8,99

Beschrijving uitgever

A l’heure ou l’interprétation de la Révolution par François Furet occupe le devant de la scène, où l’histoire contre-révolutionnaire assiège la Sorbonne, un bilan s’impose. Que reste-t-il des travaux accumulés depuis bientôt deux siècles ? Quelle est la valeur des critiques qui leur sont adressées ? Depuis dix ans, une constante : le discrédit jeté sur l’histoire telle qu’on l’écrit à l’université depuis Alphonse Aulard. Pour comprendre la signification de cette table rase, les auteurs retracent l’histoire de l’histoire, des premières grandes fresques révolutionnaires jusqu’aux travaux les plus contemporains. Ils invitent à redécouvrir la tradition jauressienne, marquée par les travaux d’Albert Mathiez, Georges Lefebvre, Ernest Labrousse, Albert Soboul et, aujourd’hui, Michel Vovelle, sans en cacher les limites. Parallèlement, ils rappellent la fécondité des voies ouvertes par les philosophes de la politique, d’Edgar Quinet à Hannah Arendt. Chemin faisant se constitue par accumulation de couches successives une véritable généalogie de la connaissance, qui montre à quel point chaque historien est tributaire des croyances, illusions et certitudes de son temps, et comment, finalement, chaque époque met en scène le conflit entre la permanence et la fin de la Révolution à travers un imaginaire issu de l’acte révolutionnaire lui-même.

GENRE
Geschiedenis
UITGEGEVEN
1989
1 januari
TAAL
FR
Frans
LENGTE
262
Pagina's
UITGEVER
La Découverte (réédition numérique FeniXX)
GROOTTE
966,5
kB

Meer boeken van Olivier Bétourné & Aglaia I. Hartig