• $17.99

Publisher Description

L'histoire du livre, située au carrefour de plusieurs autres disciplines, est fondée à s'intéresser à un champ de recherche qui préoccupe depuis longtemps l'histoire littéraire: celui de l'autorité et de l'auctorialité. Elle est donc conduite à s’interroger sur le statut et l’identité du scripteur, de l’auteur, des cercles qui l’entourent, et invitée à aborder les textes dans leur mouvance. Dans cet ouvrage, de nouvelles perspectives sont apportées, tant par la méthode suivie – l’analyse matérielle des textes, qu’ils soient manuscrits ou, en ces temps de révolution du livre, imprimés – que par le point de vue adopté à partir de la notion, centrale pour la Renaissance, de «référence».
Des chercheurs spécialistes de disciplines différentes s’interrogent sur l’émergence de cette notion de «référence». Bien que de manière implicite, celle-ci régit le statut des textes, de leur édition intellectuelle et matérielle, de leurs auteurs et de leurs transmetteurs, à un moment crucial: celui où le discours médiéval fondé sur l’auctoritas fait place au dialogue humaniste, qui s’appuie sur une intense circulation des idées et des textes à travers correspondances, échanges de manuscrits, participation à des éditions collectives ou successives des sources du savoir.
Avec le passage du manuscrit à l’imprimé et le développement de réseaux savants dans l’Europe de la Renaissance, l’érudition s’appuie désormais sur la notion de «référence», qui tend à supplanter celle d’«autorité». La révérence médiévale à l’égard des auctoritates légitimant le discours s’efface devant la «référence», notion emblématique de la culture humaniste.

GENRE
History
RELEASED
2015
June 29
LANGUAGE
FR
French
LENGTH
144
Pages
PUBLISHER
Publications de l'Écoles des Chartes
SELLER
immateriel.fr
SIZE
2
MB

More Books by Isabelle Diu & Raphaële Mouren