• $3.99

Publisher Description

On peut encore l’envisager, la littérature... à condition de contribuer à la valorisation du patrimoine des grandes fortunes, Gallimard (plus Bernard Arnault), Lagardère (plus Qatar), Esménard, de La Martinière... Comportement correct exigé : sourires et encensement de ces bienfaiteurs de la culture... ne pas aborder des sujets déplaisants...

Comme l’a proclamé madame Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, en juin 2012 : « C’est l’éditeur qui fait la littérature. »

Entre les éditeurs et les 25 000 points de vente traditionnels, les malins ont su imposer leur maillon essentiel : la distribution, invisible aux béotiens, terriblement efficace (pour le cash et le contrôle des livres médiatisés). Barrière infranchissable pour l’écrivain libre. Le statut d’éditeur indépendant relève de l’usurpation de dénomination ou de la marginalité...


Bref, il convient d’agrémenter le catalogue de pitreries, puisque même la bibliothèque de Montcuq (10 ans d’utilisation de l’argent public), celles de Cahors, Figeac... comme la Bibliothèque Départementale de Prêt du Lot, ignorent mes six romans, pièces de théâtre (certaines traduites en anglais, allemand, espagnol), essais...


En 2014, aux municipales de Montcuq, au moins deux listes s’affronteront. J’ignore si le futur maire reprendra ce projet de vendre la m***e municipale.

Quand j’avais proposé un salon du livre, monsieur Daniel Maury (du PRG) avait "poliment décliné l’offre." Il est mort.


La France a de la m***e, est dans la m***e (pourtant elle tient encore !), il lui faut bien des idées merdiques, face à une oligarchie ayant confisqué l’indépendance.


Ce document reprend le contenu du succulent "Un livre de m***e, de Montcuq." Tout en s’intéressant à la M***e d’Artiste de Piero Manzoni.


Stéphane Ternoise
http://www.lamerdedemontcuq.com

GENRE
Arts & Entertainment
RELEASED
2014
January 29
LANGUAGE
FR
French
LENGTH
132
Pages
PUBLISHER
Jean-Luc PETIT Editions
SELLER
immateriel.fr
SIZE
20.8
MB

More Books by Stéphane Ternoise