• $14.99

Publisher Description

L’origine militante de la perspective intersectionnelle est désormais connue (Bilge, 2010 : 47 ; Jaunait et Chauvin, 2013 : 286) et c’est au courant le plus radical du féminisme africain américain de la fin des années 1970 (Dorlin, 2012 : 13) que l’on doit d’avoir impulsé une véritable rupture au sein de la théorie critique en mettant en exergue « l’imbrication » des différents systèmes d’oppression (Combahee River Collective, 2000). Si celle-ci était déjà au coeur des revendications des militantes abolitionnistes du milieu du dix-neuvième siècle, en témoigne le fameux discours de Sojourner Truth[2], ce n’est qu’à partir des années 1980 que la nécessité de penser cette « imbrication » parvient à s’imposer dans le milieu universitaire. Les pionnières (Rich, 1979 ; Davis, 1981 ; hooks, 1981 ; Hull et al., 1982) soulignent alors notamment le dilemme politique auquel les féministes noires se trouvent de facto confrontées en raison de la tendance prédominante à la mise en concurrence des luttes féministes et antiracistes, tout en pointant le racisme des unes et le sexisme des autres. Concrètement, et pour le dire comme bell hooks[3]

GENRE
Politics & Current Events
RELEASED
2019
September 30
LANGUAGE
FR
French
LENGTH
119
Pages
PUBLISHER
Société québécoise de science politique - Politique et Sociétés
SELLER
De Marque, Inc.
SIZE
3.2
MB

More Books by Rémi Bachand, Ricardo Peñafiel, Chantal Maillé, Diane Lamoureux, Vincent Chapaux, Lucille Beaudry, Jano Bourgeois, J. Rémi Carbonneau, Mamadou Lamine Sarr, Stephane Lefebvre, Frederic Mayer, Siméon Mitropolitski & Étienne Schmitt

Other Books in This Series